L' ORGANISATION

Copyright © All Rights Reserved

© 2016


HumanCare-Togo

Organisation à but non lucratif

Registre des Associations:

No. VR 768, Knappschaftsstr. 16

66538 Neunkirchen (Saar)


ALLEMAGNE

COORDONNÉES BANCAIRES


 HumanCare-Togo e.V.

IBAN: DE95 5904 0000 0517 9320 00

BIC: COBADEFFXXX

Commerzbank Saarbrücken


CONTACT


HumanCare-Togo e.V.

Vivor, Kokou

Postfach 1111

66347 Großrosseln


ALLEMAGNE






HumanCare-Togo


Développement & Intégration

L'Organisation


... les raisons de notre engagement !

Éditorial


En Septembre 2000, s'est tenu au au siège des Nation-Unis à New York la plus grande rencontre des chefs d’Etats et/ou de gouvernements jamais organisée dans le monde.

En effet la 55e Assemblée Générale des Nations-Unis a rassemblé 189 chefs d’États et de gouvernement pour ce qui était convenu d’appeler "Le sommet du Millénaire" conformément à la résolution 53/239 des Nations –Unies. Ce sommet pointe du doigt les difficultés à éradiquer l’extrême pauvreté et les inégalités entre les peuples, malgré les progrès économiques de ces dernières 50 années. Un an plus tard sera définit les Objectifs du Millénaire (OMD) (angl. The Millennium Development Goals (MDGs). L’OMD 1 par exemple s’engageait à réduire de moitié entre 1995 et 2015, la proportion de la population dans l'extrême pauvreté c'est à dire celles qui vivent en dessous de 1,25 Dollars par jour ainsi que celle qui souffre de la faim.

Sur les huit Objectifs du Millénaires définit par les Nations-Unies, trois concernent directement la santé: L’Objectif 4 s’engageait à réduire de moitié la mortalité les enfants de moins de 5 ans entre 1990 et 2015 ; l’Objectif 5 voulait, pour la même période, réduire la mortalité maternelle au trois quart. Enfin l’Objectif 6 s’était donné comme mission de combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies infectieuses. Le rapport du Millénaire et ses Objectifs constituent, pour de millions de populations les plus pauvres dans le monde et plus particulièrement celles de l’Afrique subsaharienne, une opportunité et un espoir immense d’aspirer enfin à une vie meilleurs.









Aujourd’hui la date butoir de 2015 est passée. Force est de constater que si des efforts ont été fait dans d’autres régions du monde, L’Afrique subsaharienne est la seule où des progrès n’ont pas été réalisés : Au plan sociale, la jeune génération continue de perdre toute perspective en l'avenir. Le chômage atteint des chiffres vertigineux. Dans le domaine de la santé plus de 24,7 Million de personnes vivent avec le virus du VIH, si l’on en croit l’UNAIDS. La mortalité infantile et maternelle restent encore très élevés dans certains pays africains. Sur les 800 mères qui meurent chaque jours suite à leurs grossesses ou à cours de l'accouchement, plus de 600 des décès ont lieu en Afrique, si l'on en croit les nouvelles statistiques de l'Organisation Mondial de la Santé (OMS). À ce jour aucun Objectif du Millénaire n' est pas atteint !


Cependant un certain nombre de signaux économiques sont plus que encourageant sur le continent: En 2012 les investissements étrangers atteignent un record historique de 186,3 Milliards. Au cours de ces dix dernières années aucun autre continent n’a atteint une croissance égale à celle de l’Afrique. Selon l’organisation African economic outlook 2015, la croissance africaine atteint en moyenne 5% en 2015. Certains pays ont une croissance à deux chiffres. Difficile de comprendre pourquoi une masse de populations vivent dans l'extrême pauvreté en Afrique au moment où l'Europe, prospère, se bat difficilement pour une croissance de 1%.


Malgré le succès dans la réaloisation des  fondamentaux macroéconomiques, la population africaine ne profite pas toujours de la manne. Pire, aucun signe de baisse de l'extrême pauvreté ne pointe à l'horizon. Faute à la corruption, à la mauvaise gouvernance ou à l’ aide internationale ?

Plus que jamais la question de la capacité des africains à assurer le développement économique et social de leurs pays se pose. En outre la problème de l'opportunité et de l'efficacité réelle de l'aide internationale mérite d'être posé avec courage et sérénité. Pendant des décennies nombres de choses ont été dit et écrit sur notre continent. Nul n'ignore le caractère pluridimensionnel des facteurs de développement. Et point n'est besoin de minimiser la complexité de la situation.

HumanCare-Togo se donne pour mission, non seulement, de faire une réflexion sur l'ensemble de ces difficultés, mais aussi de contribuer activement à la prospérité des populations africaines.


P.K. Vivor

Le Responsable